À la découverte des bois de Chapulay et du Devez

Lors de sa création, en 1867, la commune de Pont-Évêque a hérité de près de 50 hectares de forêt, situés sur la commune de Septème, à laquelle elle était annexée avant d’obtenir son indépendance.

À la Révolution Française, les bois seigneuriaux sont devenus propriété des communes pour subvenir aux besoins des habitants : bois de chauffage, charbon de bois, charpente…

Plus tard le code forestier a imposé aux communes une gestion de leurs bois par l’administration des eaux et forêts.

Aujourd’hui encore ses bois sont gérés par l’ Office National des Forêts. Les parcelles de bois sont affectées à la production de bois d’œuvre pour les plus beaux arbres et de bois de chauffage pour le reste.

Au cours des 20 prochaines années, l’objectif est de produire du bois d’œuvre en orientant la gestion de la forêt vers une futaie irrégulière , en abandonnant la coupe rase, pour améliorer la qualité paysagère.

Dans le cadre de cette gestion, en concertation avec les communes de Septème et de Oytier, des chemins ont été aménagés pour la promenade et la découverte des milieux boisés.

Pour valoriser la faune et la flore qu'ils abritent, les agents de l’ONF éditent régulièrement des fiches d’information.

Elles sont téléchargeables ci-dessous :  

 

 

 


 

Documents